Le Choupinet

nouveau restaurant, paris 6

Le Choupinet


La nouvelle brasserie qui manquait à Paris

Face au Jardin du Luxembourg et les clapotis de la fontaine de la place Edmond Rostang, Le Choupinet réveille avec panache, l’esprit brasserie, si cher aux parisiens, entre bons produits du terroir et ambiance familiale chaleureuse.

Le Choupinet, une histoire de famille venue d’Auvergne

Oiseau de nuit aux commandes des clubs les plus prisés de Paris, Benjamin Artis troque ici sa casquette de noctambule pour revenir à l’essentiel. Soucieux d’ouvrir les portes d’un lieu qui lui ressemble et qui vit le jour, il récupère cette ancienne brasserie, merveilleusement située au carrefour de la place Edmond Rostang et du Boulevard St Michel, qu’il fréquentait déjà enfant. En hommage au père spirituel, qui l’a élevé d’un amour inconditionnel, il la nomme d’après son sobriquet : choupinet. Et c’est entouré de ses proches et de sa tribu, que cet auvergnat en imagine les contours. A savoir un lieu de vie, qui évolue au fil de la journée et des envies. Du petit matin, où l’on lance des beaux projets autour d’un café fumant et de viennoiseries. Au déjeuner partagé sur la terrasse au soleil, jusqu’au verre que l’on sirote en fin journée avec des amis, en passant par un goûter d’enfants fait de glace à l’italienne et de chocolat chaud. Le Choupinet régale autant qu’il réunit. 

Une brasserie qui célèbre la cuisine française

et les bons produits sourcés

Il n’y a qu’à contempler la cuisine ouverte, où s’affaire une joyeuse brigade, une trancheuse à jambon venue d’Auvergne en toile de fond, pour constater que Le Choupinet ne badine pas avec la qualité. S’approvisionnant auprès de la crème des petits producteurs et fournisseurs du marché de Rungis, la brasserie mise sur un menu simple et efficace, dûment sourcé. Sans esbroufe, le café est servi dans les règles de l’art et au prix juste. Les poulets qui rôtissent, diffusant leur odeur réconfortante, sont bien dodus, l’entrecôte est noble, les escargots viennent de Bourgogne et les frites croustillantes sont faites maison. Ode au terroir français, les becs végétariens et végétaliens ne sont pas pour autant oubliés. Preuve en est, les salades healthy, les pennes sans gluten qui s’accompagnent de courgettes et de morilles ou encore le burger labélisé Beyond Meat, dont on aurait presque du mal à croire que son steak savoureux est en réalité à base de légumes. Cerise sur le gâteau : les pâtisseries signées Carl Marletti et les Fruttini by Mo qui propulsent, en une bouchée, sur la Riviera italienne.

Un décor chaleureux et design qui s’ouvre sur une belle terrasse

Imaginé par ce propriétaire à l’épicurisme contagieux, accompagné du studio d’architectes Baldini, le décor mêle mobilier en cannage, pièces vintage, néon pulsé, plafond végétalisé et art contemporain. Sur le store et un piano où s’organise, certains soirs, des bœufs musicaux, c’est l’artiste Alec Monopoly qui a posé sa griffe. En hauteurs, trônent des figurines Bearbrick à l’effigie de Garfield, Kiki, Tony… Tout contribue à créer une ambiance conviviale, portée par un florilège de bons souvenirs régressifs. 

Le Choupinet
Nouvelle Brasserie en face du Jardin du Luxembourg

Ouvert 7/7, service en continu jusqu’à 23h
70 couverts en terrasse
90 couverts à l’intérieur

Barman au restaurant Le Choupinet